Géopark

 

 

Le 17 avril 2018, le Beaujolais est reconnu “Géoparc mondial de l’UNESCO”

htpps://fr.unesco.org/galerie-geoparcs-mondiaux-unesco-2018

 La carrière de pierres blanches de Lucenay, Géosite du GEOPARK BEAUJOLAIS

  UNE  PERLE BLANCHE AU PAYS DES PIERRES DORÉES


Géopark / Géosite

La démarche Geopark en Beaujolais

Depuis la fin de l’année 2012, le Syndicat Mixte du Beaujolais a engagé une réflexion autour de la démarche Geopark-UNESCO.

Un Geopark est un territoire qui présente un héritage géologique important par sa qualité scientifique, esthétique, sa spécificité et sa valeur pédagogique. La démarche Geopark n’est pas uniquement centrée sur la géologie.

Elle prend aussi en compte les pratiques sociales passées et actuelles, les savoir-faire traditionnels qui façonnent notre territoire, ainsi que le milieu culturel, social et économique. A ceux-ci s’ajoute tout un panel d’éléments de patrimoine ou de sites d’intérêt archéologique, écologique, historique et culturel, qui intégrés au projet, font du Geopark un véritable projet de territoire.

http://geopark.pays-beaujolais.com

Description

Article en cours de création

 La carrière de pierres blanches de Lucenay,

géosite du GEOPARK BEAUJOLAIS

UNE  PERLE BLANCHE AU PAYS DES PIERRES DORÉES

 

LUCENAY ET SES CARRIERES :

De nombreuses carrières à ciel ouvert, toutes sur la même ligne  de crête ont fait l’objet de la renommée des PIERRES BLANCHES DE LUCENAY

Elles ont alimenté de nombreux chantiers à Lyon, à Villefranche sur Saône, dans les villages avoisinants…

Le plein essor est au XIX° siècle  « on bâtit beaucoup à Lyon et dans les petites villes, on fait de l’urbanisme et cela signifie des parapets de quai, des monuments publics, des pavés, des bordures de trottoir »…. mais aussi des édifices, la Bourse, la prison Saint Paul à Lyon et même pour partie la célèbre cathédrale Saint Jean !!

La carrière du Pic a été la propriété de la Famille Alexandre Pernet comme en témoignent de nombreux documents : acte de géomètre du 4 janvier 1825, ou encore la Patente accordée en 1851 à Alexandre Pernet fils.

C’est au début du XX° siècle que l’exploitation des carrières sera abandonnée avec notamment l’arrivée du béton.

En 2013 la commune de Lucenay fait l’acquisition de la carrière du Pic et entreprend sa mise en valeur.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


LA PIERRE DE LUCENAY A ETE FORMÉE IL Y A ENVIRON 180 MILLIONS D’ANNÉES.

C’est une pierre demi-dure, silico calcaire, qui a été utilisée :

  • Dans les constructions
  • Pour le travail de la sculpture car elle est peu dure
  • Pour faire de la chaux car elle contient du carbonate de calcium et un peu de silice.

Il est probable que déjà au temps des romains les pierres de Lucenay étaient utilisées pour la construction.

Carrière en exploitation

 

 

 

En 1829 Lucenay compte 9 carrières en exploitation. Elles se trouvent toutes alignées à même niveau sur une ligne passant juste au-dessus du bourg jusqu’au lieu-dit « Les Carrières » à 225m d’altitude.