Patrimonia

patrimonia

Président  : Paul Fourrichon
Tél. : 04 74 67 23 67

Vice-Président : Georges Chandioux

Trésorier : Jean-Philippe Le Calvé

E-mail : pfourrichon@hotmail.com

 


JOURNÉES DU  PATRIMOINE

Patrimonia Lucenay, en coopération avec la Municipalité et le Comité des fêtes, organise une animation dans la carrière du Pic, route de Lachassagne

Samedi 15 septembre 2018,  de 19 heures à 21h

dans la carrière du Pic

Concert gratuit du « Little Lou Tour », rythm n’blues,

ambiance Jazzy rock.

Buvette et restauration sur place – Entrée gratuite

*******************************************

Patrimonia Lucenay, en coopération avec la Municipalité et le Comité des fêtes,

Redonne vie à la carrière du Pic
« Un jour à Lucenay au Moyen âge “

Dimanche 16 septembre 2018 ,

à partir de 11 heures, dans la carrière

 

les échoppes de Draconyr, les danseurs de Patrimonia, les chanteurs de Claveyson Cantores et les démonstrations de combats des chevaliers de la compagnie « les Infâmes”, l’Académie de Villefranche, les poneys…., vous emmèneront loin du XXIème siècle.

Chacun pourra trouver boissons et petite restauration en continu à partir de midi.

L’Académie de Villefranche, par la voix de Madame Vogelgesang vous fera vivre la mise en application de la charte de Villefranche signée en 1260.

La carrière se situe à 300m de la place de l’église, on s’y rend à pied en partant des parkings situé au centre du village, parcours fléché.

Vous pouvez aussi venir en costume médiéval participer avec nous à l’animation

Entrée libre et gratuite.

Contact :  0474672367 / pfourrichon@hotmail.com



Mémoire et entretien, à partir du   9 juin 2018

La mémoire, c’est aussi le respect de ceux dont le nom est gravé dans la pierre de nos monuments aux morts. Partant de cette réflexion, lors de l’assemblée générale du 29 mars 2018, le président Paul Fourrichon a proposé de profiter de l’année du centenaire de la fin de la grande Guerre pour procéder au nettoyage du monument aux morts et de quelques POIs (Patrimoine ordinaire inventorié ou « Point of interest »), Madone, croix des chemins, bornes ; la rénovation de la pompe à eau du village, située rue du puits de la ville, ayant été déjà proposée lors de l’AG de septembre 2016.

Maurice et Dominique Fornas se sont proposés avec Dominique Bérerd, pour monter une opération qui nécessite au préalable de mobiliser des compétences afin d’éviter de faire des impairs. Concernant les croix, il est nécessaire de travailler en accord avec les propriétaires ; à cet effet, Paul Fourrichon et Maurice Fornas ont pris contact avec les propriétaires pour obtenir leur autorisation.

L’homme de l’art ayant répondu présent est Monsieur Jean Pierre Pètre qui prend donc le commandement de l’opération. Le samedi 9 juin, de bonne heure, la première équipe de bénévoles est à pied d’œuvre ; à midi le monument aux morts retrouve la blancheur de la pierre de Lucenay. Les opérations se poursuivent selon la disponibilité des bénévoles ; le monument et les croix devraient être présentables pour commémorer le centenaire de l’armistice du 11 novembre 1918. Merci à toute l’équipe de bénévoles ; nos vaillants poilus ont en effet bien mérité que 100 ans plus tard, les monuments témoins de leur sacrifice soient en parfaite condition le jour de la commémoration ; en tout cas, nous ne pouvions faire moins ; il s’agit autant du devoir de mémoire que du maintien du patrimoine.

Paul Fourrichon.


Vendredi 23 mars

Section biodiversité une action concrète :

La sauvegarde des amphibiens à Lucenay

Notre patrimoine vivant est en danger, entendez-vous dans nos campagnes le doux chant de nos oiseaux … ils sont de moins en moins nombreux et pèsent bien peu devant le rouleau compresseur de l’urbanisation galopante de notre région ; à tel point que les chercheurs du CNRS s’inquiètent et qu’il en est de même pour d’autres espèces.

Concernant les batraciens, espèce menacée et protégée, Patrimonia Lucenay a décidé d’intervenir. L’hécatombe du printemps 2015 qui a ensanglanté le chemin du Passeloup à Lucenay a incité cette association à réagir en lançant deux actions, avec le soutien de M. Fabien Dubois, Chargé d’étude coordinateur LPO Rhône (Ligue pour la Protection des Oiseaux, Agir pour la Biodiversité) « Refuges LPO » et « biodiversité / bâti » MRE 32 rue Ste Hélène 69002 ; la première avait un caractère d’urgence, il s’agissait d’éviter l’écrasement que les amphibiens avaient subi en 2015, la deuxième relevait de la pédagogie.

 Au printemps, par temps doux et pluvieux, les amphibiens entament leur migration prénuptiale depuis leur site d’hivernage (boisements) vers leur lieu de reproduction (mare ou étang) qui les a vus naitre.  Or ces habitats sont très souvent fragmentés, et coupés par des routes…et là, c’est le drame… le redoux surtout s’il est suivi de pluie fait sortir les amphibiens de leur cachettes dans lesquelles ils ont passés l’hiver. Ils ont besoin de notre aide pour pouvoir effectuer leur migration en toute sécurité. En 2016 nous les avons transportés vers l’étang, en 2017, nous avons compris que certain restaient dans l’étang mais que d’autres le quittaient aussitôt leur mission accomplie. Depuis lors, nous sommes attentifs à leur sens de déplacement avant de les aider à traverser la rue.

 Sur le terrain, dans un premier temps, il faut compter les cadavres et aussitôt les enlever pour qu’ils ne soient pas comptabilisés plusieurs fois ; une pelle à jardin est conseillée.

Ensuite, pour les traversées, le matériel indispensable consiste, premièrement en un gilet de sécurité routière, une lampe électrique et des gants de jardin, ensuite crayon et papier pour les statistiques.

Attention la première espèce à protéger, c’est vous-même, soyez vigilants, la circulation routière est relativement importante.

Aspect pédagogique : en juin 2016, la conférence in situ donnée par Fabien Dubois à l’occasion de la sortie « Café croissants » de Patrimonia au bord de l’étang a été écoutée par un public adulte attentif. En 2017, la conférence de M. Fabien Dubois a lancé la campagne puis conduit les participants sur le terrain. En 2018, la présentation Power Point du président de Patrimonia a été marquée surtout par l’intérêt porté par les enfants, non seulement attentifs mais participatifs. Quelle ne fut pas leur joie lorsqu’ils ont « sauvé » leur première grenouille en cette fraîche soirée de fin d’hiver.

 La satisfaction des organisateurs vient des résultats obtenus en termes de batraciens sauvés, mais plus encore de l’intérêt et des encouragements que nous rencontrons chez bon nombre de nos concitoyens, en particuliers chez les enfants qui, par leur participation active, prennent en main la qualité de leur vie, nous montrent que l’avenir leur appartient et veulent le préserver.

 Concernant les moyens à mettre en œuvre, Patrimonia espère, d’une part à court terme, obtenir de la LPO des filets qui facilitent le travail des bénévoles en concentrant les candidats à la traversée, d’autre part, à long terme, un passage souterrain permettant le transit des amphibiens.

 Pour le printemps 2017, le cumul est de 104 morts ou blessés, 647 transportés par 40 participants à 15 soirées du dimanche 5 au jeudi 23 mars inclus, sans compter ceux qui ont envoyé directement les données à Fabien Dubois. Pour 2018, la situation est plus compliquée, le redoux de la deuxième semaine de mars a incité les batraciens à sortir du bois, le retour du froid a coupé leurs élans. Entre le 10 et le 17 mars, nous avons aidé 82 amphibiens à traverser, depuis lors nous n’avons pas eu de candidat. Nous veillons en attendant le printemps.

 Pour les personnes qui souhaitent en savoir plus sur cette activité de Patrimonia Lucenay, voire même s’impliquer, il est recommandé de prendre contact avec son président, Paul Fourrichon pfourrichon@hotmail.com et 0474672367 plutôt que d’aller directement sur le terrain. En effet, pour des raisons de sécurité, un minimum de coordination est préférable.

NB : Vous pouvez utiliser tout ou partie de ce document, je vous demande seulement de mentionner la source : le président de Patrimonia Lucenay, Paul Fourrichon



Journée du Patrimoine -17 septembre 2017

Un jour à Lucenay au Moyen Âge

A l’occasion des 34èmes journées du Patrimoine, en coopération avec la Mairie et le Comité des fêtes, Patrimonia a animé la carrière de Lucenay, dimanche 17 septembre 2017, à partir de 15


heures. Respectant les prescriptions de ces journées tournées vers le jeune public et sa sensibilisation au patrimoine, à l’histoire de la Nation et à l’histoire de l’art ou encore aux métiers du patrimoine, Patrimonia a choisi le thème « un jour à Lucenay au moyen-âge ».

Comme mentionné dans le scenario, la toile de fond de cette « journée » porte sur au moins 120 ans et se situe entre les territoires des Sires de Beaujeu, du Comté du Forez, des Evêques de Lyon, en bordure du Saint Empire Romain Germanique.

Environ 300 visiteurs ont bravé le mauvais temps, certain ont bien joué le jeu puisqu’ils ont déambulé en costume sur l’aire du spectacle et plus de 50 d’entre eux, emmenés par les 30 danseurs costumés du groupe les Médiévaux de Patrimonia, ont dansé le Tourdion ou la Tresque.

L’écrin naturel de pierre blanche, spécificité de la carrière de Lucenay, décor intemporel, faisait entrer sans détour le visiteur dans un monde nouveau puis, après quelques pas dans cette enceinte magique, les échoppes de calligraphie, filage, vannerie, haubergerie, cuir et équipement pour chevalier en herbe, plantaient un décor sans équivoque.

Ce décor prenait vie grâce aux tailleurs de pierre de Patrimonia qui faisaient toucher du doigt aux visiteurs, jeunes et moins jeunes, le plaisir de façonner la pierre brute.

L’association Ternand Médiéval qui avait fourni et monté les échoppes leur donnaient une âme car, dans chacune, un artisan se prêtait volontiers à l’initiation du public aux méthodes traditionnelles de création et de production.

Nous avons pu croiser quelques personnages historiques, tels Jacques de Molay ou bien Arnaud de Servole, facile à reconnaître tant son armure impressionnante était authentique.

Un troubadour qui passait par là nous a gratifiés d’un conte ou d’une légende …

Les « Infâmes », combattants de la troupe « Les Rives du Temps » exaltant l’esprit de chevalerie qui caractérisait le Moyen âge, ont fait des émules, surtout chez les plus jeunes, lors de combats de haute volée qui ont tenu en haleine un public très participatif.

Un estaminet gaillardement tenu par le Comité des fêtes a permis aux visiteurs de goûter les victuailles des talmeliers et autres corporations de bouche et de se désaltérer de pintes de cervoise, d’hypocras et autres gourmanderies réjouissant le cœur tout en faisant la nique au mauvais temps.

Paul Fourrichon

2017-0917-mg-6235

2017-0917-dsc04031

2017-0917-dsc04060

2017-0917-dsc04079

2017-0917-dsc04067

photo-f-3

2017-0917-mg-6246

n-z-1


Chantier Jeunesse à la carrière de Lucenay

concordia-1

concordia-4

concordia-5

Du 12 au 26 juillet, 14 jeunes de nationalité russe, italienne, belge, turque, pakistanaise, française, de 15 à 17 ans, ont participé à la mise en valeur des vestiges d’une maison de carrier sous la houlette de plusieurs animateurs dont Nicolas responsable technique.

Ces jeunes sont membres de l’Association Concordia qui a signé une convention tripartite avec la Mairie et l’association Patrimonia Lucenay.

Née après la seconde guerre mondiale d’une alliance entre Anglais, Allemands et Français, Concordia est devenue une association internationale de bénévoles, basée sur la solidarité par le biais de chantiers ayant pour objectif : “reconstruire et créer”


poi-19-2016-05-12-14-33-33

POI 19, la Madone du Pic érigée au lendemain de la seconde guerre mondiale

poi-73-2016-05-18-08-37-33 POI 73, la fontaine au nord de l’église

poi-01-2016-05-15-09-00-45 POI 1, Le monument aux morts, en arrière plan la mairie

poi-03-2016-05-13-15-41-20 POI 03, borne posée en 1747

lucenay-album21 POI 09

POI signifie Patrimoine Ordinaire Inventorié, c’est à dire que notre association l’a répertorié au titre du petit patrimoine local ; à rapprocher de “Point of interest” désignant des sites remarquables en langage de système de navigation.